partager

THE ARRS @ Lhomond Selecta Metal Festival (Chaulnes)

par Mati
0 commentaire
Sep
07
2013
 
C'est par ce beau samedi 7 septembre, que je me suis rendue à Chaulnes, au "Lhomond Selecta Metal Festival" pour aller me défouler un peu, parce qu'il faut le dire, plus ça va et moins il y a de concerts sur Amiens.
 
La salle qui accueille le festival est la même que celle du Chaulnes Metal Fest, où je me suis également déplacée en mars dernier. Les mêmes organisateurs, le même ingénieur du son (malheureusement...), mais avec beaucoup moins de monde. Il faut aussi dire que niveau communication, je n'ai vu que quelques affiches dans les magasins de musique Amiénois, et un ou deux partages sur internet.
Je vais paraître assez tranchante dans mes propos pour ce report, mais beaucoup de choses n'ont pas vraiment été à la hauteur de mes attentes...
 
Je récupère mon pass et on me préviens que «  toute sortie est définitive », comme à chaque festival chaulnois. Je rentre donc dans la salle et à ma grande surprise, nous étions très peu nombreux. Je pensais qu'avec une bonne tête d'affiche comme celle-ci, les gens se seraient ramenés, à croire que 9€ pour voir sept groupes, c'est encore trop cher...
 
Les hostilités commencent avec un groupe laonnois de Death Metal, qui sert de « remplaçant » (deux groupes n'ont pas pu assurer leur show pour des raisons médicales, et ont donc été remplacés à la dernière minute).
 
Le premier festival pour LITIGE, et quelques soucis techniques : des claquements de cordes de basse, et le son vraiment, mais vraiment trop fort et très brouillon (l'ingé-son était, comme dit précédemment, le même qu'au Chaulnes Metal fest. Il avait fait un peu du gros n'importe quoi et doit être un peu sourd...)
 
Ça bouge, mais uniquement dans ma tête, puisque le public n'est pas encore très réceptif, et le groupe reste assez statique. Pourtant, à entendre ce que j'arrive à discerner derrière la batterie trop forte, c'est plutôt pas mal pour un jeune groupe.
Ils sont difficiles dans nos campagnes ! Seule chose que je leur reprocherais: une reprise de « Daddy Cool » difficilement reconnaissable, et une gestion des pauses pas très maîtrisée.
 
Set-list LITIGE :
Intro / In Death We Trust / Near Death Experience / Chasing / Scorched Earth / Put Your Head Down / Gimme A Beer / Daddy Cool (Boney M cover).
 

 

 

 
 
On passe au deuxième groupe. TRASH HEAVEN, et son Heavy Thrash ne réussit toujours pas à faire bouger le public, malgré un chanteur/guitariste très énergique, qui headbangue et court tout ce qu'il peut sur scène (R.I.P. à ses cervicales d'ailleurs).
Un set maîtrisé avec une reprise de MAIDEN (« The Trooper »), mais toujours un son sourd et trop fort (je cesserai ici les critiques sur le « travail » de l'ingé son, sinon je risque malheureusement d'écrire la même réflexion pour chaque groupe).
 
Set-list TRASH HEAVEN :
Intro
Out Of Time
Hard Drugs
Doctor X
Rock n Roots
Dementia
Rock City
The Trooper (Iron Maiden cover).
 

 

 

 
 
En voyant le style vestimentaire du chanteur de RADICAL FOX, je me suis dit « chouette, du Deathcore ».
A mon grand regret, je me suis trompée. Le groupe est, tout comme le précédent, une formation Heavy Thrash (en tout cas, c'est ce qui est écrit sur sa page Facebook).
 
Musiciens très (trop) immobiles encore une fois, le chanteur allait à l'arrière de la scène pendant les parties instrumentales. Ce style de Metal n'étant pas ma préférence, je suis allée me poser à l'extérieur, dans les 10m² autorisés au public sans quitter le lieu, histoire de calmer le mal de tête à cause du volume. Et d'ailleurs,c'est malheureux à dire, mais le son était meilleur dehors...
 
Set-list RADICAL FOX :
Political Suicide / Rise / Antalgic / Rock In / Strong Beer / Kiss / Two / Going To The Past.
 
 
 
 

 

 

 
 
 
On enchaîne sur le quatrième groupe, second remplaçant de la journée: TAMAN SHUD.
Le groupe comprend des membres et ex-membres des groupes Amiénois ONIROMANCIE (RIP), et ANORAK. 
 
Du Stoner qui fait ENFIN bouger le public, mais pas trop. Groupe tout frais, et je n'ai pas été déçue. Un set bien en place, bref, un groupe que j'irai sûrement revoir.
 
Set-list TAMAN SHUD :
Snakes Don't Play With Worms
Last Match
God Is Deaf
The Priapist
Under The Gun
Knife In A Gunfight
The Patriot
 
 
 
 

 

 

 

 

 
 
Vient ensuite GANG, groupe Hard Rock qui a débuté dans les années 90 et qu'on voit de plus en plus souvent dans les festivals de la région.
 
Les ayant déjà vus trois fois, je savais à quoi m'attendre.
Ce n'est pas non plus ce que je préfère, mais ils savent ce qu'ils font, et le font bien, notamment les deux reprises de MAIDEN et KISS.
 
Set-list GANG :
Intro
Never Enough
Believer
Betrayer
Total Eclipse (IRON MAIDEN cover)
Chaos Or Glory
Mr P.
War Machine (KISS cover)
Heavy Metal Fever.
 
 
Avant dernier groupe du festival: ASHURA. Encore un groupe Amiénois de Death vu, revu et re-revu, mais cette fois, avec un changement de line-up. Le public se bouge (il serait temps !), et les gars du groupe bougent autant sur scène. Depuis la première fois que je les ai vus (il y a un peu plus de trois ans), ils jouent les morceaux de leur nouvel album « Lex Talionis », qui n'est toujours pas sorti. La presta du groupe est assez linéaire, et j'aurais préféré entendre un peu de nouveau.
 

 

 

 
 
Arrive enfin LE groupe pour lequel je me suis déplacée: THE ARRS !
Que dire à part que j'ai encore pris une grosse claque ? Les lumières s'éteignent, les musiciens arrivent sur scène et Nico... quelle surprise ! Il manque un truc ! Plus de dreads ! Eh non, c'est un chanteur à cheveux coupés courts que nous avons devant nous, mais qui bouge avec toujours autant d'énergie sur scène, et ça fait plaisir à voir.
 
Le groupe pioche dans son répertoire et nous sert un mélange de ses quatre albums. Et avec un son d'enfer, instrumentalisé par leur propre ingénieur du son !!! Nico très près de public invite les fans à se rapprocher pour chanter avec lui, et les deux guitaristes ainsi que le bassiste échangent leur place sur le devant de la scène en montant sur les retours. Il y en a eu pour tout le monde, avec par exemple « Au Coeur de l'Arêne », et d'autres plus récentes, comme « Décembre Acide », ou encore « Authentiques Indignés », qui fait bien mal en live.
 
 
Malgré le manque de public, THE ARRS a fait trembler la campagne chaulnoise, et la fin du set arrive bien trop vite à mon goût. Oui, on n'en n'a jamais assez ! Préparez-vous à entendre encore parler d'eux d'ici 2014, puisqu'ils nous préparent un nouvel album !
 

 

 

 

 

 
 
Set-list THE ARRS :
Décembre Acide / Ennemis / Mon Epitaphe / Cannibale / Authentiques Indignés / Héros Assassin / Délivrance / Fahrenheit / 1781 / L'âme La Plus Noire / Originel / Du Berceau A La Tombe / Au Cœur De l'Arène / Ma Miséricorde.
 
Ainsi se termine le festival, le groupe descend de scène et nous discutons cinq petites minutes avant de repartir...
A part la tête d'affiche, je dois avouer que j'ai été un peu déçue par le festival. L'orga fait, j'en suis sûre, tout son possible, mais je sens un petit épuisement de leur part. Créer un événement, c'est loin d'être facile, mais ayant assisté à quelques éditions du Chaulnes Metal Fest, j'ai trouvé une baisse de qualité, surtout au niveau du son. J'espère que les soucis de ce côté seront vite résolus, en espérant en faire le constat d'ici ma prochaine venue dans cette salle.
 

 

Merci aux groupes, et plus particulièrement à THE ARRS, pour avoir mis le feu, et merci à l'organisation qui a fait de son mieux, malgré de petits soucis.

 

 

en savoir plus sur…

partager

0 Commentaire


Connectez-vous pour réagir à cet article

Si vous souhaitez commenter cet article sur HARDFORCE.FR, vous devez être connecté au site, avec ou sans compte Facebook. Vous pouvez librement donner votre opinion personnelle qui n'engage que vous et en rien le site HARDFORCE.FR, ses auteurs, administrateurs ou webmaster. HARDFORCE.FR se réserve évidemment le droit de modération et de suppression des propos qui ne relèveraient pas de ce domaine (politique, propagande, incitation à la haine, etc...) ou seraient agressifs, obcènes, offensants, extrémistes, racistes ou antisémites, homophobes, sexistes, violents ou menaçants... la liste est longue, n'en rajoutez pas !
De même, HARDFORCE.FR est un site à vocation musicale, nous sommes ici entre passionnés. Tout comportement jugé inapproprié black-listera le membre définitivement.

partager