partager

GHOST • "Prequelle"

par Laurent Karila
0 commentaire
May
19
2018

Exit la lignée des Papa Emeritus, Cardinal Copia, le disciple de Papa Zero, reprend le flambeau avec les (nouveaux) Ghouls anonymes pour réciter « Prequelle », le nouveau chapitre du livre sacré musical de GHOST qui est un antépisode. Je m’explique. Une préquelle, terme français, est une œuvre littéraire, filmographique, théâtrale, dont l'histoire précède celle d'une œuvre antérieurement créée en se concentrant sur des événements se déroulant avant le récit original. Un nouveau départ ? Une nouvelle lignée ?

Tobias Forge, en leader à la Gene Simmons (KISS), Steve Harris (IRON MAIDEN) ou plus encore à la King Diamond, tire toutes les ficelles de ce spectacle, de cette comédie hard rock musicale digne de Broadway. Jusqu’où ira cette histoire née dans l’esprit du leader ? Chaque album est une surprise où chaque détail est millimétré : les mélodies, les lignes de chant, les chœurs, les riffs de guitare, les lignes de basse, les patterns de batterie, le travail sur toutes sortes de claviers (encore plus flagrant ici). Avec « Prequelle », l’ascension artistique est significativement fulgurante. GHOST est en train de devenir une figure musicale incontournable de la musique rock et hard rock internationale.

"Ashes" fait office d’introduction dans ce scénario. A la manière de la bande originale d’un film d’épouvante, d’horreur, il ouvre les festivités pour enchaîner sur le premier single du quatrième album du Cardinal et de ses sbires. Le titre est épidémique comme son nom l’indique. "Rats" est un titre heavy 80’s dans son architecture rythmique avec ce talent du refrain qui entraîne une séquelle mnésique irréversible sur le mot rat. "Faith" est un peu plus heavy et dans l’esprit des gros titres de « Meliora » et « Infestissumam », les précédents albums studio. Le break est evil et le refrain somptueux.

"See The Light" calme l’ambiance. Ballade rock-friendly dont la construction est centrée sur les claviers (pianos, synthés), c’est un futur hit de GHOST dans les charts mainstream. "Miasma" est un premier instrumental où les claviers font office de ligne mélodique centrale mais aussi de solo guitar-like. Une solide jonction dans le dérouler artistique de l’album se fait. L’envolée est grandiose avec des rythmiques de guitare façon Eddie Van Halen comme sur "Beat It" et un solo de saxophone sorti de l’univers inversé qui enfonce le clou sur la croix. Un magnifique moment eighties encore.

"Dance Macabre" est un autre titre de hard pop FM tout droit sorti de la B.O. d’un film comme Rocky où Stallone s’entraîne avant le grand jour du combat. Un pur hit Adult Oriented Rock de 1988 avec un solo de guitare digne de l’époque. Les arrangements Retour vers le futur sont délicieux. Tobias est un juke-box à lui tout seul ! "Pro Memoria", à l’intro somptueuse, est une belle ballade où le piano, les claviers, les arrangements de cordes prédominent. Lucifer n’est pas loin dans les mots du Cardinal. "Witch Image" est un mix de hard rock et de new wave des années 1980. Forge reste dans une ligne directrice artistique où il privilégie les mélodies et les refrains accrocheurs.

"Helvetesfonster", qui se traduit par "la fenêtre de l’enfer", est une autre pièce instrumentale métaphorique à la façon d’un concerto revisité pour un piano avec des éléments synthétiques et électriques. Le morceau est un ensemble d’atmosphères dignes encore d’un grand film. Il signe quelque chose de magique, de mystique, de tragique. La mélancolie et la joie s’entremêlent de façon poétique. La transition avec "Life Eternal" est évidente. Basée sur le couple voix-piano, on reste dans le tempo slow avec ces multiples claviers. La construction mélodique globale est un ascenseur émotionnel. « For you… forever… and ever ». Les chœurs sont somptueux. Les lignes de guitares sont juste placées là où il faut. Un travail d’orfèvre comme sur tout l’album.

GHOST signe un très grand album avec « Prequelle », démonstration de l’intelligence et du talent artistique de son créateur mystique qu’est Tobias Forge, un véritable hitmaker. « Prequelle » est une pièce unique qui a été créée pendant une période compliquée de la carrière du groupe où certains Ghouls ont quitté le navire. Forge parle d’une survie nécessaire et d’un effet salvateur quant à la création de cet album. C’est une réussite. Les fans hardcore d’« Opus Eponymous » y trouveront même quelque chose. Une question me vient à l’esprit quand même : est-ce que le Cardinal Copia sera nommé au haut poste de quatrième Papa ? Seul l’avenir nous le dira. Amen !

en savoir plus sur…

partager

0 Commentaire


Connectez-vous pour réagir à cet article

Si vous souhaitez commenter cet article sur HARDFORCE.FR, vous devez être connecté au site, avec ou sans compte Facebook. Vous pouvez librement donner votre opinion personnelle qui n'engage que vous et en rien le site HARDFORCE.FR, ses auteurs, administrateurs ou webmaster. HARDFORCE.FR se réserve évidemment le droit de modération et de suppression des propos qui ne relèveraient pas de ce domaine (politique, propagande, incitation à la haine, etc...) ou seraient agressifs, obcènes, offensants, extrémistes, racistes ou antisémites, homophobes, sexistes, violents ou menaçants... la liste est longue, n'en rajoutez pas !
De même, HARDFORCE.FR est un site à vocation musicale, nous sommes ici entre passionnés. Tout comportement jugé inapproprié black-listera le membre définitivement.

partager